Malevich, signataire inconnu du Manifeste Agile.

On se demande souvent pourquoi un projet échoue lors d’une transformation Agile.
Les raisons sont assurément multiples. L’une d’elle est pourtant essentielle.
Elle tient à l’absence de la projection d’une intention.
Comparaison par l’exemple avec l’Art Moderne.

Malevich a peint Carré Blanc sur Fond Blanc (White on White) en 1918 exposé aujourd’hui à New-York.
À y regarder, nombreux sont les visiteurs qui pensent et penseront que l’ouvrage était facile. Certains hurleront alors, au mieux à la provocation, au pire à l’escroquerie.
Je ne rentre ni dans ce débat individuel périlleux, ni dans un cours hasardeux sur l’histoire de l’Art.
Car l’essentiel à retenir ici tient en peu de mots.

Si vous achetez demain une toile blanche pour reproduire à l’identique le monochrome de Malevich, je doute fortement que vous soyez exposé au MoMa. Pourtant, peut-être aurez-vous réalisé exactement la même chose. Votre frustration sera à la hauteur de votre incompréhension. À l’image de vos clients ayant installé un whiteboard dans leurs locaux.
Car la raison de l’échec annoncé est souvent identique lors de la mise en place de l’agilité sur un projet. La reproduction méthodique est insuffisante. L’intention, seule, soutient la réussite. Dans son œuvre- qui s’inscrit d’ailleurs dans une démarche relativement itérative, comme Malevich déclina son travail selon différents styles au cours de sa carrière pour finalement revenir au classicisme– il n’a pas uniquement projeté du blanc sur une toile. Il a surtout projeté et peint une vision du monde, qu’il a expliqué pour en justifier l’utilité.

Comme toute vision, du monde ou d’un produit, celle-ci est subjective et toujours discutable. L’essentiel étant qu’elle existe. Malevich a défini une valeur, à l’instar d’une valeur métier, qui visait à ériger la suprématie du sentiment pur, de la sensation absolue, sur la représentation figurative du monde, apurée à l’extrême de toute portée rationnelle ou symbolique. La valeur des choses est contextuelle et personnelle, qu’il s’agisse d’une peinture ou d’un projet. A chacun de s’y tenir, d’y croire et d’en raconter la finalité.
Malevich aura non seulement trouvé un public mais aussi convaincu d’autres artistes de porter plus loin encore le concept.

“Il n’y a rien de mal à imiter, l’essentiel est de savoir pourquoi on le fait” disait Constantin Fédine.

Il n’y a rien de mal à vouloir imiter un projet qui a réussi sa transformation Agile, l’essentiel est aussi de savoir pourquoi on le fait. L’intention est la cause première. Les conséquences n’en seront que l’aboutissement.

whiteboard-vierge

2 réflexions sur “Malevich, signataire inconnu du Manifeste Agile.

  1. Alors à 2142 mots le compte est bon comme le dirait notre ami Laurent Romejko 🙂 ou encore avec plus de « culture » une allusion rapide au monchrome de whiteman et je laisse les cinéphiles se souvenir de ce grand film.

    Pour faire le parallèle avec mon environnement de travail, actuellement nous sommes très (trop surement) attacher à faire comme notre grand frère car il a 3 ans de plus que nous et il marche sur 2 jambes et non plus à quatre pattes avec un biberon comme nous, bref nous sommes dans le mimétisme total plus que dans l’imitation et là je rentre dans la différence entre ces 2 mots et je laisserais notre blogueuse de l’Agile nous faire un sujet.

    La (ma) question est comment éviter les pièges de l’imitation ?

    J'aime

    • Alors comme je le disais, imiter peut-être très bien. Malevich lui même l’a fait. On connait tous Shu A Ri. Mais idéalement il faut se poser la question de pourquoi on fait, même en imitant, dès le Shu on peut projeter un objectif ( le RI ?).
      Donc en réalité mon point n’était pas de dire n’imitez pas mais si vous le faites, projetez une intention néanmoins dans cette démarche. D’autres et je le dis se sont inspirés de Malevich, je pense à Fontana, mais il avait sa propre intention lui aussi…

      Enfin je me suis limitée en nombre de mots ! C’est un blog expérimental !:)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s